Faites un don !
Fédération de 930 associations et de 60 271 personnes |    Accueil > sinformer > themas > tcherno3 > 7
S'informer
Comment sortir du nucléaire?
Carte des sites nucléaires
Le risque nucléaire dans le monde
Les dossiers
Brochures en ligne
Revue "Sortir du nucléaire"
Pages thématiques
La phrase qui tue... le nucléaire
Diaporamas
Listes de diffusion
Liens
Boutique
Vidéos
Notre action juridique

Archives des dossiers du Réseau "Sortir du nucléaire"

Recherche

 

20 ans de Tchernobyl

5. Des preuves du mensonge d'Etat

 

Tchernobyl en France :
des preuves du mensonge d'Etat

 

Le Pr Pellerin, directeur du SCPRI, a joué un rôle important dans le mensonge de l'Etat lors du passage du nuage de Tchernobyl sur la France. Mais, jusqu'aux plus hautes autorités de l'Etat, les informations les plus alarmantes étaient connues. Aucune mesure n'a été prise. Au contraire, la rétention de l'information a été soigneusement organisée. Voici comment.

Le vendredi 16 mai 1986, le ministre de l'Intérieur Charles Pasqua préside une cellule interministérielle au cours de laquelle est rédigée une note manuscrite concernant les informations envoyées à tous les préfets. Cette note a été saisie par la justice en 2001 et constitue une des plus importantes pièces à charge.

 

Extrait : "Le SCPRI informe systématiquement les DDASS, donc les Préfets sont informés. Mais ils ont des infos qui doivent être conservées. Nous avons des chiffres qui ne peuvent être diffusés. Lait de brebis, des chiffres très élevés jusqu'à 10 000 Bq/l. Entre SCPRI et IPSN, accord pour ne pas sortir ces chiffres"

Toujours le 16 mai 1986, une note confidentielle, elle aussi saisie par la justice 15 ans plus tard, est rédigée par les services du Premier ministre (Jacques Chirac).

Extrait : "Des produits dans certains cas risquent d'être dépassés. Des certificats d'innocuité formulés en termes généraux, sans référence à une valeur limite, seront délivrés par les services de contrôle compétents"

 

Revenons aux chiffres : 10 000 Bq/l, c'était 20 fois la limite maximale (pourtant extrêmement laxiste) de contamination fixée à 500 Bq/l. Des analyses ont aussi été faites par le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) lui-même, sur du lait transmis par un médecin corse, le Dr Fauconnier. Ces analyses ont montré que, le 3 mai 1986, la contamination de ce lait était de 76 800 Bq/l soit plus de 150 fois la limite maximale !

 

Il est donc clairement établi que

 

  • les plus hautes autorités de l'Etat connaissaient l'ampleur de la contamination. (*)
  • celle-ci était si élevée qu'il y avait un réel danger était très grand pour les personnes les plus exposées.

 

Dans son film "Tchernobyl : la Corse sacrifiée", le journaliste JC Chatard interviewe Alain Madelin, ministre de l'industrie au moment du passage du nuage de Tchernobyl sur la France. Extrait : "N'imaginez pas qu'il y ait un lobby des producteurs de lait de brebis qui ait intrigué dans les couloirs de Matignon pour obtenir que l'on cache je ne sais quelle information". Alain Madelin prend ses concitoyens pour des imbéciles : cet écoeurant lobbying a bien eu lieu, mais c'est par le lobby nucléaire - dont M Madelin fait lui-même partie - qu'il a été mis en oeuvre.

 

L'enjeu : la confiance de la population dans le nucléaire. Puisqu'un nuage radioactif venu de si loin peut mettre en danger la population, celle-ci a certainement tout à craindre de vivre entre les 58 réacteurs français.

 

Tout est dit. Il reste à la justice à sanctionner les vrais responsables, et pas seulement le Pr Pellerin.

 

 

 

(*) Dans son film "Tchernobyl : la Corse sacrifiée", le journaliste JC Chatard évoque même une conversation entre le Président François Mitterrand et un Haut-fonctionnaire, qui montre que le Président ne pouvait pas ignorer qu'il y avait un véritable risque.

 

 

  2006 : Les 20 ans de Tchernobyl

Sommaire

3. La chronologie du nuage de Tchernobyl en France
4. Conséquence pour la santé
5. Des preuves du mensonge d'Etat
6. Le Pr Pellerin n'est pas le seul coupable !
7. Enquête Tchernobyl
8. Nuage de Tchernobyl et bruit des éoliennes : les dérives du Pr Aurengo et de l'Académie de médecine
Flux RSS RSS 2.0 | Plan du site | Contacts | Réseau "Sortir du nucléaire"