Faites un don !
Fédération de 928 associations et de 60 228 personnes |    Accueil > actualites > dossiers > verites > 4
S'informer
Comment sortir du nucléaire?
Carte des sites nucléaires
Le risque nucléaire dans le monde
Les dossiers
Brochures en ligne
Revue "Sortir du nucléaire"
Pages thématiques
La phrase qui tue... le nucléaire
Diaporamas
Listes de diffusion
Liens
Boutique
Vidéos
Notre action juridique

Archives des dossiers du Réseau "Sortir du nucléaire"

Recherche
vérités
 

 

Quelques vérités sur le nucléaire


4. Allemagne exportatrice

 
 

 

Depuis 4 ans, l'Allemagne est exportatrice nette d'électricité vers la France



Les promoteurs du nucléaire prétendent souvent que l'Allemagne sort du nucléaire… en achetant l'électricité nucléaire française. Il s'agit d'une contre-vérité dont le seul but est de tenter de décrédibiliser le plan de sortie du nucléaire en cours en Allemagne.

 

En réalité, depuis 2004, c'est l'Allemagne qui est exportatrice nette d'électricité vers la France. (Nous précisons "nette" car il y a des échanges dans les deux sens. L'important est que la différence est effectivement défavorable à la France, laquelle est bien importatrice d'électricité depuis l'Allemagne.)

 

Il suffit d'ailleurs d'étudier les bilans annuels (Résultats techniques du secteur électrique en France) publiés par le Réseau de transport de l'électricité (RTE-EDF). Les tableaux des 4 dernières années sont présentés en page suivante, prenons comme exemple le tableau de l'année 2007 (cliquer dessus pour l'agrandir):

 

 

On notera que la France est globalement exportatrice d'électricité (*) mais que la situation est bien différente vis-à-vis de l'Allemagne : entouré en rouge ci-dessus, le solde des "exportations" vers l'Allemagne est… négatif. Il s'agit donc d'importations.

 

8,7 TWh en 2004, puis 9,7 TWh en 2005, puis 5,6 TWh en 2006, et 8,2 TWh en 2007 : c'est plus de la production annuelle d'un réacteur nucléaire que la France importe annuellement depuis l'Allemagne.

 

(*) La France exporte de l'électricité lorsque les prix sont bas, mais elle en importe énormément lorsque la consommation est forte et donc lorsque les prix sont au plus haut. Résultat : en 2006, la France a exporté pour 4,1 milliards d'euros d'électricité, mais elle en a quand même importé pour 1,5 milliards !

 

Note sur les émissions de CO2 :
La plupart de ces importations ont lieu lorsque fonctionnent les millions de convecteurs électriques installés en France par EDF et l'Etat français afin de "justifier" la construction des réacteurs nucléaires. Mais, en fin de compte, ce sont les centrales thermiques allemandes – fortement émettrices de CO2 - qui approvisionnent en partie ces convecteurs électriques français. Ces émissions de CO2 devraient donc en toute logique être créditées à la France, et même au nucléaire français. Il apparaît donc que l'industrie nucléaire, outre ses propres tares (risques, déchets radioactifs, rejets dans l'environnement, prolifération), est aussi co-responsable de l'aggravation du réchauffement climatique, et qu'elle "délocalise" ses pollutions.

 

Cliquer sur les tableaux pour les agrandir:

 






On note dans ces tableaux que les "exportations" d'électricité française vers l'Allemagne sont… négatives : ce sont des importations. La France (pays du nucléaire "triomphant") est donc, depuis 4 années consécutives, importatrice d'électricité depuis l'Allemagne (qui sort du nucléaire). CQFD.

  vérités
Introduction
1. Production des Enr
2. Statistiques
3. Avenir
4. Allemagne exportatrice
5. Conclusion
Flux RSS RSS 2.0 | Plan du site | Contacts | Réseau "Sortir du nucléaire"